Je suis venue te dire…

Je voulais attendre qu’il fasse beau, je voulais attendre qu’une autre rose fleurisse, je voulais attendre d’avoir plus d’inspiration pour ce texte, je voulais attendre le week-end, je voulais attendre mais en fait pas tant que ça, parce que depuis que je l’ai reçue, j’ai envie de partager cette nouvelle couverture avec vous.

Celle qui va arriver chez des libraires, des journalistes, des chroniqueurs parce que c’est écrit dessus : c’est réservé aux professionnels.

Dedans, il est indiqué que ce sont des épreuves non corrigées mais en fait, ça a déjà été corrigé un peu, avant l’ultime relecture que je suis en train de relire (ce qui fait donc une ultime ultime relecture).

J’ai demandé mais apparemment on ne pouvait pas écrire « épreuves un peu corrigées mais peut-être qu’il reste des coquilles ». 


Et puis finalement, on s’en fiche du nom, parce que celui qui m’intéresse, moi, c’est celui qui est écrit devant. « Je suis venue te dire », avec ce graphisme doux et qui me parle tellement. Ce roman a décidément beaucoup de chance, lors de ces deux vies, il aura eu des couvertures merveilleuses. Et moi aussi, je me sens chanceuse. ❤️

ck

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page